Archives de août, 2017

Rangement des revues

Publié: 18 août 2017 dans Jeux de rôle, Revues

IMG_9036

La plupart des revues de jeux de rôles ont trouvé leur place dans des boîtiers, ce qui a l’avantage de les protéger et de faciliter leur consultation. Il m’en manque encore quatre pour tout ranger (des Chroniques d’outre-monde, des Jeux de rôle magazine, des Tatou et des Tinckle Bavard entre autres).

pointesable_details

Revenant à leur tour à Pointesable, Oloch et Adowyn aidèrent les habitants à repousser la menace des gobelins. À la fin de la bataille, ils découvrirent le corps sans vie de Mérisiel et assistèrent au retour de Damiel, portant la petite Setah, toujours choquée de sa capture par les gobelins.

doctor_who___londoner_female_by_atomhawk-d4lwr7yEn la ramenant à l’orphelinat, Ilsoari Gandhétus, le responsable de l’institution et des archives de la ville leur proposa de leur confier un parchemin qu’il pensait être de résurrection, fruit de sa longue carrière d’aventurier. Si cela s’avérait exact, il précisa aux compagnons qu’ils auraient une dette d’honneur envers lui. Acceptant ce cadeau précieux et inespéré, les héros se dépêchèrent d’aller trouver la magicienne Niska Mvasthi, seule capable de déchiffrer ce parchemin rédigé en Vrai langage.

PZO1132 Occult Adventures9
Après étude du sortilège, elle confirma qu’il s’agissait bien d’une résurrection et se montra curieuse de savoir d’où il venait, ce que les aventuriers lui turent. Elle accepta cependant de mener le rituel, faisant revenir à la vie une Mérisiel assez déboussolée. Là encore, en échange de ce service, madame Mvasthi déclara à la roublarde qu’elle avait une lourde dette envers elle.
Un peu plus tard, les compagnons furent conviés pour assister au conseil de la ville, réunissant la bourgmestre Kendra Deverin, le prévôt Scarnetti ainsi que son père, représentant l’une des quatre famille fondatrice de la ville. Étaient aussi présents le grand – prêtre de Pointesable,le patriarche de la famille Valdemar et celui de la famille Kaijistu.

WWWRR12Le conseil expliqua aux compagnons que les investigations du prévôt avaient révélées que les tunnels gobelins découverts dans la ville aboutissaient vraisemblablement au manoir en ruine des Kaijistu, victime d’un incendie quelque soixante-dix ans auparavant. Les membres du conseil proposèrent aux aventuriers de se rendre là-bas pour y découvrir ce que tramaient les créatures. Ayant accepté, ceux-ci s’y rendirent aussitôt, découvrant un accès à une cave au milieu des ruines, visiblement emprunté par les gobelins selon les traces découvertes par Adowyn.
L’exploration de la cave dévoila une porte secrète bien dissimulée et protégée par un piège que nos amis déjouèrent facilement. Ils descendirent ensuite un escalier taillé dans la roche qui les mena au sein d’un réseau de pièces à la destination mystérieuse et aux murs couverts de moisissures, visiblement abandonnées depuis un long moment.

Capture d_écran 2017-08-18 à 09.44.52

11017607644_f0d571d43b_b

Leur exploration les amena jusqu’à une grande pièce en forme de sablier, au sol parsemé d’ossements et dont le centre était occupé par une grande statue en pierre semblable à celle qu’ils avaient découverte sur l’île du Découpeur quelques jours plus tôt.

a87a802e03e28906f0964ef370909e62
En s’approchant de la statue, Adowyn et Oloch éprouvèrent un profond malaise, renforcé lorsqu’ils virent les ossements s’animer pour permettre à cinq squelettes de se relever ! Le combat qui s’ensuivit fut bref, Oloch parvenant à faire fuir les morts-vivants par la puissance de sa foi. Toutefois, les squelettes avaient eu le temps de blesser sérieusement Lerin, le loup d’Adowyn.
Échaudés par cette attaque, les héros décidèrent de remonter à la surface afin de se reposer et de prévenir le conseil de leur découverte.

Pathfinder-goblins-by-Andrew-Hou

A suivre…

e0432fbf8807ca80746045aa1f340582Après leur excursion mouvementée sur l’île du Découpeur, les quatre aventuriers apprirent que la bibliothèque de la ville (en réalité des archives) avait brûlé durant la nuit et qu’une victime, une orpheline qui se trouvait là, était à déplorer. Ils décidèrent aussitôt d’aller y faire un tour. La visite de la cave inondée leur révéla que l’incendie était d’origine criminelle, probablement dû aux gobelins. Leur instinct leur dicta que la petite fille avait sans doute été capturée. Dans les décombres, ils « tombèrent » sur deux autres sculptures du Découpeur, l’une représentant la déesse Lamassu de la  Lune Noire, la mère des bêtes.

Wayne Reynolds - Warren Pilferers - MtG

Décidés à capturer des gobelins, ils se rendirent de nuit au dépotoir, une décharge à ciel ouvert, sur une plage, où les gobelins venaient régulièrement s’approvisionner. Leur attente fut récompensée par l’arrivée de six petites créatures pas très discrètes. Dans le combat qui s’ensuivit, les héros parvinrent à capturer l’un des gobelins, mais tuèrent les cinq autres.

Valroc À force d’intimidation et de persuasion, Deux – doigts (c’était le nom du gobelin survivant) leur révéla que la petite fille avait bien été enlevée par son clan qui vivait dans la forêt de Grande Guibolle.
Les héros décidèrent de s’y rendre immédiatement, guidés par Deux – doigts. À la lumière du jour, celui-ci se révéla couvert d’une moisissure qui semblait adhérer à sa peau. Toujours en le menaçant, les personnages découvrirent que le clan était dirigé par une « Grande guibolle », sans doute une elfe !
Au coeur de la forêt, ils tombèrent facilement sur le campement gobelin, apparemment déserté. Il se trouvait dans une grande clairière abritant également une colline laissant apercevoir l’entrée d’une grotte. Au centre de la clairière se trouvait le « garde – manger », une fosse de trois mètres de profondeur dans laquelle ils découvrirent la petite fille, choquée, mais vivante.
La Couronne Putréfiée 3Alors que le groupe allait repartir, trois silhouettes encapuchonnées et portant des masques à tête de mort sortirent de la grotte, portant un grand chaudron. Ayant vu Merisiel et Damiel avec la petite fille, ils lâchèrent le chaudron et coururent derrière eux. Comme Adowyn tira une flèche, deux des créatures se dirigèrent alors vers elle et Oloch.
Merisiel et Damiel choisirent de se séparer, Merisiel portant la petite fille. Malheureusement, le troisième mystérieux personnage choisit de la poursuivre et l’ayant rattrapé, le combat s’engagea. Merisiel parvint facilement à se débarrasser de lui et découvrit un humain caché derrière le masque. Damiel l’ayant rejoint, ils décidèrent de rentrer à Pointesable pour mettre la petite fille à l’abri.
Pendant ce temps, Oloch et Adowyn virent facilement à bout des deux autres hommes, avec l’aide précieuse du loup Leryn. Inspectant le chaudron, ils découvrirent une mixture écoeurante, mais qui sembla affoler Deux – doigts. Oloch le laissa faire par curiosité et le Gobelin se rua dans le chaudron pour manger son contenu. Le sortant de là, Oloch eut le sentiment que les moisissures avaient encore gagné sur son corps et que le Gobelin paraissait plus grand et fort. Il décida donc de l’éliminer. Puis les deux héros préfèrent rentrer à Pointesable.

Capture d_écran 2017-08-16 à 10.05.01
Parvenu avant eux à la ville, Merisiel et Daniel virent que le clan gobelin attaquaient ! Aux portes, après avoir caché la petite fille, ils tentèrent de porter secours à un habitant aux prises avec quatre gobelins, dont l’un monté sur une créature à corps de chien et tête de rat. Le combat tourna cependant à leur désavantage et Damiel s’enfuit en récupérant la petite fille en laissant Merisiel pour morte.

grogmurt
À suivre…

Mécontent de mon expérience de Kickstarter avec Zombicide Black Plague, je m’étais promis de ne plus céder à ce type d’achat. Las, la même compagnie a proposé un jeu de figurines dans l’univers de Game of Thrones, avec un système de règles très attrayant et ma femme m’a rappelé qu’elle ne m’avait pas fait de cadeau pour mon anniversaire, tandis que son fils, fan de la série, s’est montré très intéressé par ce jeu…
J’ai donc soutenu ce projet (qui n’en n’avait pas vraiment besoin ayant dépassé de plus d’un million de $ la somme nécessaire au lancement !).

Voici une démonstration de partie permettant de voir le matériel et le système de règles :

Voici le contenu de la boîte de jeu :

boite

Les unités supplémentaires débloquées (les figurines marron sont des mercenaires accessibles aux deux factions) :

unités supplémentaires

Les personnages débloqués (les figurines indiquées NCU ne sont pas sur le champs de bataille mais apportent des bonus en étant placées sur le tableau tactique)  :

Capture d_écran 2017-08-16 à 07.28.24

Et du matériel de jeu (le trône de fer est à l’échelle des figurine et fait 13 cm de hauteur) :

Capture d_écran 2017-08-16 à 07.31.13

Le tout est annoncé en livraison pour avril 2018. Il est donc probable que je le reçoive pour l’été prochain, après les livraisons en magasin. Mais cette fois -ci, je le sais.

La boîte de base et les unités supplémentaires permettent de jouer le plus petit format de bataille (30 points). Les personnages à rattacher aux unités semble coûter  1 ou 2 points. Il y a deux autres formats possible en 40 et 50 points et l’un des points fort du jeu semble être les combinaisons possibles entre les unités et les capacités des personnages à attacher ou les commandants. Il n’est donc pas exclu que je prennes des boîtes d’unités supplémentaires comme celle-ci :

Capture d_écran 2017-08-16 à 08.08.13Capture d_écran 2017-08-16 à 08.07.56Capture d_écran 2017-08-16 à 08.08.04

region_pointesablePointesable

Les quatre aventuriers ont fait connaissance avec la ville de Pointesable, petite localité située sur la côte du pays Atuesh, à une centaine de kilomètres de la capitale Moganon. Leur curiosité les a poussé rapidement à visiter les ruines du Vieux phare et l’île du Découpeur,  le site d’une ancienne tragédie. Leur exploration leur a permis de découvrir des tunnels de gobelins sous le vieux phare et une mystérieuse statuette en bois, oeuvre malsaine d’un artiste devenu tueur en série près de 70 ans plus tôt. Il semble d’ailleurs probable que la dague précieuse, tâchée de sang, trouvée près de la statuette, ait été l’arme des crimes.

4ab5bef07bdba6c8fabc5e6ccfeac721
Les deux objets étaient cachés dans la tanière d’un serpent constricteur géant qui donna bien du mal aux quatre personnages.
Si les aventuriers ont décidé de donner la statuette représentant une créature mi – cheval, mi-serpent aux autorités de la ville, ils n’ont rien dit à propos de la dague qu’ils ont conservée.

A suivre…

Pierre Rosenthal a posté sur sa chaîne youtube, une émission-débat diffusée sur la 5 en 1991. On y voit quelques piliers du JDR français : Didier Guiserix, Croc, François Nedelec et Anne Vétillard. Merci au Fix pour cette redécouverte !

Pour mémoire, je replace ici un documentaire réalisé par la société Dartkam en 2004 (non diffusé à la télévision) auquel j’avais eu le plaisir de participer comme joueur lors de la partie filmée. On y voit également Tristan Lhomme, Didier Guiserix, François Marcela – Froideval, Pierre Rosenthal et julien Blondel.

Mes jeux de rôle ont la bougeotte. Les voici descendus d’un étage. J’en ai profité pour ajouter différents jeux de stratégie. Il n’est pas impossible que ma collection de livres dont vous êtes le héros migre dans cette pièce en ajoutant quelques étagères.