Foutage de gueule !

Publié: 28 février 2014 dans Jeux de rôle

Cela fait un moment que je désespère des éditeurs de jeux de rôle et de leur manque de sérieux. Et qu’on ne me réponde pas, « les pauvres tu sais c’est un marché de niche géré par des passionnés, il faut les comprendre et les soutenir ! » Non, ce sont de soit-disant professionnels qui vendent des produits au même titre que les autres.Que dirait-on si Apple livrait ses iPhone avec un an de retard ? Si la société ne payait pas correctement ses ouvriers pour un travail effectué (ah non, pardon, ça c’est bien le cas…) ?

Commençons par le moins grave, Sans Détour et Les Lames du Cardinal :
Annoncé pour le premier semestre 2013, Les Lames du Cardinal est donc sorti un an après ! Le jeu était écrit, playtesté et livré à Sans Détour en mars 2013 ! Voici ce qu’on pouvait lire en avril 2013 sur le forum de Sans Détour : « La maquette du premier ouvrage est en cours de relecture, la seconde est en cours de maquette. Nous n’avons pas plus d’infos à ce jour, désolée. De notre côté, on table sur juillet au plus tard, mais c’est une estimation non officielle. »
Le jeu a été précommandable début octobre 2013 et les premier exemplaires sont envoyés aux fidèles acheteurs en ce moment, soit pour certains après la sortie en boutique !

Ars Magica et les Ludopathes ensuite. Après une souscription Ulule chaotique, le jeu est annoncé pour le 4 février 2013 puis une publication annonce la sortie d’Ars Magica pour le 30 mars. Et ensuite, aucune nouvelle sur la date de sortie jusqu’au 13 aout pour dire que les livres arrivent…  Ils sont finalement arrivés  mi-novembre ! L’éditeur n’a fourni aucune explication sur le retard, au mépris de ces clients. Mais là n’est pas le plus grave. Les Ludopathes refusent maintenant de payer deux traducteurs du jeu au motif qu’ils auraient fait un mauvais travail ! Passons le fait que l’un d’entre eux à traduit moult chose depuis longtemps et que nul ne s’en est plaint. Mais cet éditeur semble oublier que son travail est de prévoir des relecteurs payés pour corriger les écrits du traducteur, ou au moins pour lui désigner les passages à revoir afin qu’il les reprenne. Ces traducteurs, accusés d’avoir bâclé le travail, aurait du être payé en différé (pour les punir…) en avril 2012 et ne le sont toujours pas ! Là, c’est tout simplement du vol.

Antika et les Ludopathes… Les revoilà ! Antika est un jeu financé par souscription depuis le 30 septembre 2012 ( à 208%) et que l’éditeur a mis de côté pour se concentrer sur Ars Magica (selon ses propres déclaration !). Et depuis plus rien à part une vague excuse du retard des illustrateurs. Décidément, les collaborateurs ont bon dos.

Que conclure de tout cela ? Que les Ludopathes, en dépit de l’intérêt des jeux qu’ils produisent (je pense à Aventure dans le Monde Intérieur auquel je joue) ne sont pas une maison sérieuse ni honnête. Que produire du jeu de rôle n’interdit pas d’être professionnel (il y a pas mal d’éditeur qui le sont, heureusement) et de respecter ses clients. Tout cela me conforte dans l’idée que la souscription n’est pas une bonne solution du point de vue du client.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s