Archives de décembre, 2012

 

… Mais plus certainement la fin de la campagne Old West en ce qui me concerne. Troisième partie contre les mauvaises filles de Maxence et troisième défaite ! Je devais voler les chevaux de la bande endormie dans la vieille mine. Les deux guetteurs m’ayant rapidement repéré, le combat au corps à corps qui s’ensuivit laissa trois de mes hommes à terre, ce qui entraina la fuite des trois survivants. Deux de trois victimes ne se relèveront pas, ce qui me laisse quatre gars pour la suite…

Publicités

Les prochains Dark Angels

Publié: 22 décembre 2012 dans Warhammer 40 000

 

Le prochain White Dwarf dévoile les futures sorties Dark Angels. Et il y a de belles choses.

13559538881211355953119418

Mes préférés, les nouveaux landspeeder

.1355953784295

Des chevaliers en armure terminator.

1355953234021

Des chasseurs bombardiers.

Il y aura aussi de nouveaux terminators (un QG) mené par le maitre de la Deathwing Belial et de nouvelles motos. Et puis un nouveaux codex, bien sûr !

(crédit photo : La croisée des chimères)

Visiter Lake – Town

Publié: 16 décembre 2012 dans Achats, Jeux de rôle

lake-town-booklet-cover-front torrange2012_packshot

L’écran pour le jeu de rôle The One Ring est paru, accompagné d’un livret décrivant la ville de Lake Town. Il devrait m’arriver sous peu.

MMMM, MMMMMMM, MMMM, MMMMM

Publié: 16 décembre 2012 dans Inspirations, SDA, The One ring

Si vous êtes allés voir Le Hobbit, mon titre vous dira quelque chose ! Sinon, écoutez ce qui vient en – dessous…

Je regrette beaucoup que  le compositeur n’est pas enregistré toute la chanson.

Far over the Misty Mountains cold,
To dungeons deep and caverns old,
We must away, ere break of day,
To seek our pale enchanted gold.

The dwarves of yore made mighty spells,
While hammers fell like ringing bells,
In places deep, where dark things sleep,
In hollow halls beneath the fells.

For ancient king and elvish lord
There many a gleaming golden hoard
They shaped and wrought, and light they caught,
To hide in gems on hilt of sword.

On silver necklaces they strung
The flowering stars, on crowns they hung
The dragon-fire, on twisted wire
They meshed the light of moon and sun.

Far over the Misty Mountains cold,
To dungeons deep and caverns old,
We must away, ere break of day,
To claim our long-forgotten gold.

Goblets they carved there for themselves,
And harps of gold, where no man delves
There lay they long, and many a song
Was sung unheard by men or elves.

The pines were roaring on the heights,
The wind was moaning in the night,
The fire was red, it flaming spread,
The trees like torches blazed with light.

The bells were ringing in the dale,
And men looked up with faces pale.
The dragon’s ire, more fierce than fire,
Laid low their towers and houses frail.

The mountain smoked beneath the moon.
The dwarves, they heard the tramp of doom.
They fled the hall to dying fall
Beneath his feet, beneath the moon.

Far over the Misty Mountains grim,
To dungeons deep and caverns dim,
We must away, ere break of day,
To win our harps and gold from him!

The wind was on the withered heath,
But in the forest stirred no leaf:
There shadows lay be night or day,
And dark things silent crept beneath.

The wind came down from mountains cold,
And like a tide it roared and rolled.
The branches groaned, the forest moaned,
And leaves were laid upon the mould.

The wind went on from West to East;
All movement in the forest ceased.
But shrill and harsh across the marsh,
Its whistling voices were released.

The grasses hissed, their tassels bent,
The reeds were rattling—on it went.
O’er shaken pool under heavens cool,
Where racing clouds were torn and rent.

It passed the Lonely Mountain bare,
And swept above the dragon’s lair:
There black and dark lay boulders stark,
And flying smoke was in the air.

It left the world and took its flight
Over the wide seas of the night.
The moon set sale upon the gale,
And stars were fanned to leaping light.

Under the Mountain dark and tall,
The King has come unto his hall!
His foe is dead, the Worm of Dread,
And ever so his foes shall fall!

The sword is sharp, the spear is long,
The arrow swift, the Gate is strong.
The heart is bold that looks on gold;
The dwarves no more shall suffer wrong.

The dwarves of yore made mighty spells,
While hammers fell like ringing bells
In places deep, where dark things sleep,
In hollow halls beneath the fells.

On silver necklaces they strung
The light of stars, on crowns they hung
The dragon-fire, from twisted wire
The melody of harps they wrung.

The mountain throne once more is freed!
O! Wandering folk, the summons heed!
Come haste! Come haste! Across the waste!
The king of friend and kin has need.

Now call we over the mountains cold,
‘Come back unto the caverns old!’
Here at the gates the king awaits,
His hands are rich with gems and gold.

The king has come unto his hall
Under the Mountain dark and tall.
The Worm of Dread is slain and dead,
And ever so our foes shall fall!

Farewell we call to hearth and hall!
Though wind may blow and rain may fall,
We must away, ere break of day
Far over the wood and mountain tall.

To Rivendell, where Elves yet dwell
In glades beneath the misty fell.
Through moor and waste we ride in haste,
And whither then we cannot tell.

With foes ahead, behind us dread,
Beneath the sky shall be our bed,
Until at last our toil be passed,
Our journey done, our errand sped.

We must away! We must away!
We ride before the break of day!

Et le film me direz-vous ?
Commençons par les sujets de mécontentement :
– un film trop long et inutilement long. On en est à la moitié du récit et il reste deux films… On aurait pu éviter certains combats, peu conformes à l’esprit du récit de Tolkien (Bilbo chargeant un orque sur Warg !)
– des ajouts catastrophiques : on nage en plein ridicule avec Radagast le Brun dont le comportement se rapproche plus de ce que Peter Jackson aurait pu faire avec Tom Bombadil dans le Seigneur des anneaux ! On change inutilement le récit de Tolkien avec l’orque Azog poursuivant Thorin de sa vengeance alors qu’il a été tué dans la bataille de la Moria par Dain. C’est Bolg, l’un de ses rejetons, qui participe à la bataille des cinq armées et qui blesse Thorin !
– certains nains (Thorin) font trop humains, ce qui procure une drôle d’impression.
– le passage Goblineville fait un peu  Moria, le retour !
les points positifs maintenant :
– le film nous permet de fouler à nouveaux les Terres du milieu et d’en retrouver la magie. Beaucoup de critiques disent qu’il n’y a plus de magie, que Peter Jackson ne s’est pas renouvelé, mais il ne le pouvait pas. Il a déjà magnifiquement décris les lieux et personnages principaux, il ne peut pas les changer ! La logique aurait voulu qu’il commence par adapter le Hobbit, pour approfondir cette vision ensuite.
– la bande son est magnifique, peut-être plus encore que pour le Seigneur des anneaux.
– le personnage de Bilbon est très convaincant.
– les décors et paysages sont toujours magnifiques et fidèles aux illustrations de John Howe et Alan Lee.

Bref, je n’ai pas été déçu par le Hobbit, même si la conception en trilogie me fait craindre une mauvaise tournure pour la suite.

Un trésor à découvrir ?

Publié: 12 décembre 2012 dans Achats, Jeux de rôle

couverture-6

Ayant toujours envie de maitriser une partie de JDR pour les amis avec lesquels je joue à D&D4, je cherche le jeu idéal, sans le trouver. Et voilà que Mondes en chantier présente le nouvel opus des 12 Singes, intitulé « Six trésors légendaires« . Cela a l’air intéressant et les production des 12 Singes sont souvent de qualité. Le One shot est probablement la solution  à notre rythme de jeu mensuel. Les longues campagnes souffrant de l’étirement du temps entre les parties.

Je vais sans doute me laisser tenter par ce recueil et voir ce que je peux en tirer.

Les fantômes de Tanith

Publié: 10 décembre 2012 dans Inspirations, Warhammer 40 000

Je suis en train de terminé la lecture de la série de roman Warhammer 40 000 consacrée au premier et unique régiment de la garde impériale issue de la planète Tanith. Le régiment a en effet été fondé au moment où la planète  subissait un assaut des forces du chaos et lui seul a pu en réchapper, mené par le colonel – commissaire Gaunt.

La série comporte onze tomes pour le moment, répartit en trois cycles. Il me reste à entamer le dernier cycle. La force de cette série est de présenter une série de personnages bien campés et attachants, mais que l’auteur n’hésite pas à malmener dans les combats qu’ils endurent. Le régiment est spécialisé dans l’infiltration et les opérations de commando et il s’illustre sur de nombreux théâtres d’opération.

J’ai lu les deux premiers cycles avec plaisir. Je trouve  le texte bien écrit/traduit pour ce genre de littérature. Cela donne une véritable profondeur au monde de Warhammer 40 000 en apportant des détails sur la vie quotidienne des habitants (des cités – ruches, des agrimondes ou bien des mondes chapelle par exemple) et sur la politique de l’empire (les luttes entre les généraux pour obtenir de plus en plus de pouvoir). L’autre intérêt de la série est de décrire le camps du chaos de manière non caricatural, afin d’en faire un adversaire redoutable.

Si la série prend toute son ampleur par une lecture chronologique, chaque tome peut se lire seul. Je recommande particulièrement :

Les fantômes : en fait un assemblage de nouvelles présentant les personnages principaux du régiment de Tanith.

Necropolis : une lutte acharnée pour défendre une cité-ruche menacée par sa voisine, infectée par le chaos.

Les armes de Tanith : un assaut sur un monde recouvert d’un nuage toxique et où seules les plus haut somment sont habitables.

Le traître :  la description d’un monde occupé et dirigé par les forces du chaos.

Evidemment, lire ces romans m’a donné envie de me constituer un groupe de fantômes pour Warhammer 40 000. Games Workshop a déjà pensé à moi avec ça :

m1440460_99110105160_colgauntsghostsmain_873x627

Et puis il y a des snipers tout désignés :

m1241749_99060105176_cadiansnipersmain_445x319 m1241690_99060105142_catachansnipersmain_873x627

Et en les modifiant un peu, celle-ci feront des troupes « de base ». Je pourrais les équiper de capes d’elfes sylvains et changer quelques têtes qui font un peu trop « Rambo » à mon goût  :

m2530073_99120105040_igcatachanjunglefighters_873x627 m2620128_99120105037_igcatachancommand5mppk_873x627

Et pour représenter Varl et Bragg « Essaye encore » :

m340070a_99060105265_igharker_445x319 m340060a_99060105264_igstraken_445x319

Et enfin, un allié de poids avec Sainte Sabbat :

m1250094_99060108061_inqwhsobstcmain_873x627

img_2965 img_2964

Ma seconde partie de la campagne Old West du club a été brève et catastrophique ! Je devais essayer de monter dans le train qui était gardé par la cavalerie US d’Eric. Celui a utilisé au mieux la capacité de charge de ses hommes et m’a massacré trois des miens en deux tours. Je n’ai pas pensé à me réfugier dans les bâtiments de la ville et j’ai préféré m’enfuir de la table pour limiter la casse au début du cinquième tour. J’ai heureusement sauvé mes trois pertes et j’ai gagné 5$ !!!

Seule bonne nouvelle : mon citoyen volontaire Little Joe est devenu héros et mon shérif est passé à 3+ en tir.