Compte -rendu de la lecture de l'Anneau Unique

Publié: 24 mai 2012 dans Critiques, Jeux de rôle, The One ring

Je viens de terminer la lecture du jeu de rôle l’Anneau unique et je vous livre mes impressions.

Le background du jeu est assez peu développé et demandera au gardien des légendes d’attendre les suppléments annoncés (un guide de Dale et de Mirkwood notamment) ou bien de potasser attentivement Bilbo le hobbit et les appendices du Seigneur des anneaux.

Côté création de personnage, toutes les « cultures » de l’univers de Tolkien ne sont pas présentées (les rangers du nord, les elfes de la Lorien, les cavaliers du Rohan, les habitants du Gondor…) mais le seront dans des suppléments à venir. On peut toutefois trouver des créations amateurs sur internet pour patienter.

En ce qui concerne les règles, elles m’ont parues originales et collant à l’esprit des livres avec une préférence pour les règles sur le combat (chaque personnage occupant une place tactique précise à chaque round), la gestion du désespoir et des voyages. Je suis plus réservé concernant les règle de gestion de la communauté (les phases d’expérience et de vie entre les aventures) qui me paraissent forcer artificiellement au roleplay.

Du côté des lacunes : le bestiaire est très succinct. Il n’y a même pas d’animaux sauvages alors que la région ne regorge ! Vous pourrez combattre des orcs, des trolls, des loups, des chauve – souris vampires, des loup – garous et c’est tout. Pas de dragons, d’esprits de l’anneau, de balrog ni d’humains mauvais à affronter pour le moment. La magie est peu présente ce qui est plutôt conforme à l’esprit du livre (sauf pour les elfes et les nains qui peuvent développer des capacité magiques avec l’expérience). Mais il n’y a pas trace non plus d’objets magiques alors qu’on en trouve dans l’oeuvre de Tolkien.

Le scénario d’introduction est très didactique mais ne propose pas de piste pour constituer une communauté. C’est selon moi le point le plus problématique du jeu : comment trouver une explication à un groupe hétéroclite réunissant un hobbit, un nain, un elfe et des humains (en dehors de détruire l’anneau unique, évidemment) ?

Au final, la lecture m’a donné envie de maitriser ce jeu, plus encore que celui issu de la saga du Trône de fer.

Du côté du suivi du jeu, l’idée de deux autres livres de règles a été abandonné au profit de suppléments géographiques et de scénarios faisant avancer la chronologie jusqu’à la période de la guerre de l’anneau. Cela me semble préférable.

Publicités
commentaires
  1. Stef dit :

    hummmm,
    finalement, je vais finir par pouvoir la jouer ma rouquine elfe magicienne….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s