Archives de mai, 2012

Voici les deux livrets du jeu Hurlements en téléchargement sur Google doc.

https://docs.google.com/open?id=0B6UukYZ30LMeMDFFbmlTc3NZRE0

https://docs.google.com/open?id=0B6UukYZ30LMeSHNwd3B1NHE0SWc

Et le supplément Hurlelune n°1 :

https://docs.google.com/open?id=0B6UukYZ30LMeT1JnT1p0NEJJSVU

Si les autres vous intéressent, laissez moi un message et je les ajouterai.

EDIT : voici le lien vers les derniers suppléments.

Publicités

Suite aux nouvelles attaques de certains groupes sur le jeu de rôle, nous sommes quelque uns à avoir dénoncé un retour à l’obscurantisme. L’auteur du blog Blog à part, Stéphane Gallay trouvant cette attitude vaine, propose plutôt d’écrire sur nos blog ce que nous a apporté. Même si je ne partage pas toutes ses idées, l’idée de réfléchir aux apports du JDR est intéressante.

Même s’il ne l’a pas pas provoqué, le jeu de rôle a renforcé mon intérêt pour l’histoire puisque nombre d’entre eux permettent d’incarner des personnages du passé. C’est le cas pour Hurlements par exemple qui m’a demandé pas mal de lecture sur le Moyen – Age afin d’offrir des récits crédibles à mes joueurs. Et il s’agit d’une appréhension complète de l’histoire, aussi bien politique que militaire ou sociale.

Le jeu de rôle m’a incité à lire, des ouvrages historiques, des romans fantastiques ou classiques afin de nourrir mon imaginaire. Mon goût pour les livres et la littérature s’est nourri de la pratique du JDR. C’est même le jeu de rôle qui m’a motivé dans l’apprentissage de l’anglais, au moins écrit (il est regrettable qu’il n’y ait pas eu plus de jeux en allemand…) et qui m’a poussé à lire (plutôt déchiffrer ) l’espagnol pour avoir accès au jeu de rôle du capitaine Alatriste.

Le jeu de rôle est pour moi indissociable de l’amitié. C’est grâce au jeu de rôle que j’ai rencontré mes premiers et plus vieux amis, même si nous nous sommes éloignés depuis.  Le jeu m’a permis d’élargir le cercle de ces amis au fil du temps. Il a donc contribuer très largement à ma sociabilité. Le JDR permet de rencontrer des gens, il n’enferme pas comme le jeu vidéo et ne coupe pas de la réalité (dernièrement, une partie de jeu de rôle a débouché sur une discussion scientifique durant laquelle j’ai appris que l’air était minéral…).

Parler en public ne me fait pas peur, y compris longuement et en improvisant. C’est encore la pratique du JDR qui a favorisé cela (j’étais le plus souvent maitre du jeu il est vrai).

Enfin, mais c’est polémique, je considère que le jeu de rôle en incitant à « se mettre à la place de » l’autre apprend la tolérance au contraire de la religion défendue par l’un des auteurs des attaques contre notre loisirs. Mon athéisme n’a pas été le résultat de ma pratique du JDR. Il est le fruit de mes études d’histoire et de la découverte des méfaits du christianisme et du catholicisme en particulier, ainsi que des vicissitudes de la vie.

Pour être totalement honnête, il est vrai que le jeu de rôle pratiqué durant l’enfance et l’adolescence et non « encadré » par les parents peut parfois nuire aux résultats scolaires, mais au même titre que toute activité dévoreuse de temps.

Voilà pour ma défense positive du jeu de rôle. A vous chers visiteurs.

Le retour de Bloodlust

Publié: 29 mai 2012 dans Jeux de rôle

bloodlust.png

Comme pour donner raison à Mme Dugas, les éditions John Doe annonce que la nouvelle mouture du jeu Bloodlust est partie chez l’imprimeur et devrait donc être disponible sous peu. Vous pouvez télécharger une plaquette de présentation ici.

La précédente édition made in Croc était plutôt outrancière et les parties sombraient souvent dans la caricature. Bien que faisant partie de ma collection , ce jeu ne m’a jamais attiré ni en tant que joueur ni en  tant que MJ. Je vais cependant sans doute acquérir la nouvelle édition dont la charte graphique me semble intéressante.

Le site TopChrétien propose un dossier pour informer des dangers et méfaits des jeux de rôles, rédigé par madame Elisabeth Dugas. Outre le fait que ce dossier déborde d’approximation et d’exagération ( « J’ajoute que le jeu se passe pratiquement toujours la nuit, quand les ténèbres recouvrent la terre … » ) il est également très partial et partiel. Cette dame ne connait visiblement pas son sujet. A titre personnel, je trouve aussi que ses citations de la Bible ne sont pas pertinente par rapport au sujet : l’érudition n’est pas forcément le signe d’une intelligence.

« L’adolescent devenu adulte peut continuer à jouer ainsi avec ses amis pendant de longues années, et au final s’intéresser fort peu au monde qui l’entoure, quand il ne le rejette pas totalement. Il peut même, dans des cas extrêmes, « passer à l’acte » et tuer quelqu’un, sans se rendre compte de la réalité et de la gravité de son geste.  » Madame Dugas exploite ici, sans grande originalité,  les faits divers dans lesquels le jeu de rôle a pu être cité, dans les années 80 ou 90.  Je fais partie de ces adolescents devenus adultes et non seulement je ne rejette pas le monde qui m’entoure, mais j’ai même choisi de l’expliquer à des jeunes en devenant professeur d’histoire – géographie ! (au sein de l’école républicaine il est vrai).

« De plus sa forte implication dans des mondes avec de telles connotations spirituelles, risque de lui forger une carapace qui va le rendre peu accessible, voire même hermétique, à Dieu et au salut en Jésus-Christ. » Madame Dugas méconnait encore son propos. Elle ne semble pas avoir entendu parler des jeux de rôle chrétiens développés aux Etats – Unis ( voir aussi ici ).

« Même si vous vous sentez un peu comme un dinosaure égaré à la mauvaise époque, tournez-vous vers le Seigneur, et tenez bon ! » . Sa conclusion me fait sourire et témoigne tout de même d’une certaine forme de lucidité.

Enfin, si vous voulez incarner un jour un intégriste chrétien dans un jeu de rôle, voici la prière qu’elle propose pour lutter contre l’influence démoniaque des jeux de rôles.

 » Seigneur, nous te bénissons car tu as préservé nos enfants et nos jeunes jusqu’à ce jour. Seigneur nous croyons qu’ils se perdent dans des mondes virtuels et malsains sans vraiment réaliser ce qu’ils font. Pardonne-leurs Seigneur ! Ils ne le savent pas mais ils ont tellement besoin de toi ! « 

Mireille Dumas, sors de ce corps !

Voici quelques sites utiles pour L’Anneau unique :

– le forum dédié de l’éditeur anglais Cubicle 7 ;

– un fil de discussion présentant 101 idées de scénarios dans les Terres du Milieu ;

– un fil de discussion instructif sur les règles sur Casus No ;

– les archives du webzine Other hands (il faut fouiller) ;

– les archives du webzine Hall of fire (pareil) ;

– les archives du webzine Other Minds (idem) .

look.jpg

Il s’agit d’Empire of the Dead de chez West Wind. A l’époque victorienne, incarnez les héros de l’un des quatre factions qui s’affrontent. Un pdf pour découvrir le jeu est disponible ici et les figurines visibles.

Les tests publics de la prochaine version de D&D ont commencé aujourd’hui. Vous pouvez y participer ici. L’idée semble être de demander l’avis des joueurs sur l’évolution du système de règle dans l’idée d’en fédérer un maximum. Si l’on considère que l’ouverture vers le public du MMORPG a échoué avec D&D4 et que l’on regarde la multiplication des rétro clones ces derniers temps, va-t-on se diriger vers la philosophie des première et seconde éditions ? A moins que le succès de Pathfinder RPG ne provoque un retour vers l’édition 3.5 ?

Pour suivre l’évolution des discussions, vous pouvez vous rendre .