Ils ont passé des nuits blanches perdus dans le labyrinth… (interview pour JDR Mag)

Publié: 26 août 2010 dans Interview

top.png

Le Studio Nuits Blanches a été fondé par deux rôlistes normands, Guillaume Herlin et Tony Godin (tous les deux âgés de 27 ans), afin d’éditer et promouvoir leurs créations, comme les jeux de rôle Levia-Than et Labyrinth. Le premier est un jeu de space opera « exotique » tandis que le second est un jeu de survie où les personnages amnésiques errent dans de sombres et dangereux couloirs. Infirmier ou chargé de communication le jour, ils se transforment en « créateurs fous » la nuit et sur leur temps libre.

Quelle est l’histoire du Studio Nuits Blanches ?

C’est le fruit d’une amitié ancienne, née dans un coin paumé de campagne (ndlr : Moulineaux, près de Rouen). Nos parents étant amis, nous nous sommes retrouvés autour d’une campagne Warhammer (un MJ et un PJ) qui a duré un an. Pendant des vacances d’été, le jeu Labyrinth est né en un mois de nos cerveaux connectés, même si nous avons mis ensuite six ans à le peaufiner.

Quel est l’objectif de l’association ?

Elle a été fondée afin de promouvoir nos créations, ainsi que celles d’autres auteurs et illustrateurs de jeux. Le Studio Nuits Blanches permet aux éditeurs potentiels de n’avoir qu’un seul interlocuteur ou contrat.

Comment fonctionne-t-elle ?

Guillaume est le chef, qui doit souvent intervenir pour recadrer Tony, le monsieur système de l’équipe. Les illustrateurs sont partie prenante dans la création des jeux et il y a un va-et-vient continuel entre eux et nous.

Que pensez-vous apporter au jeu de rôle ?

Du neuf ! (rires) Sérieusement, nous ne voulons pas faire seulement un jeu de rôle de plus. Nous sommes intéressés par l’objet en lui-même, aussi bien les règles, l’univers et le livre proprement dit.

Quels sont vos projets ?

La sortie du jeu Labyrinth est prévue pour décembre 2008 aux éditions Icare et Levia-Than est programmé pour le second semestre 2009. De façon moins certaine, nous prévoyons de créer un jeu de figurines dans l’univers de Labyrinth.

D’où vient votre inspiration ?

Elle naît souvent d’illustrations qui déclenchent notre imaginaire. Ainsi, pour Labyrinth, ce fut le jeu de tarot illustré par Gimenez (un auteur de bandes dessinées). Il nous faut peu de choses pour démarrer !

À quoi jouez-vous ?

G : Pathfinder et Plague DK avec des membres des Rôlistes Rouennais.

T : Horreur à Arkham, Corunéa. Mais je suis avant tout collectionneur car j’adore l’odeur de la boite qui s’ouvre !

Quelle place occupe le JdR dans votre vie ?

G : C’est un à-côté, pour l’aspect ludique.

T : C’est central. Le jeu de rôle m’est nécessaire, tout comme les autres éléments. Qu’il s’agisse de jeu, de lecture ou de création.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s