J'suis vachement fier !

Publié: 16 décembre 2007 dans Compte rendu de parties, COPS, Jeux de rôle, Scénario maison

lenvoldesanges.jpg

La Neuromatrice, MJ à COPS a fait jouer le scénario COPS adapté par mes soins du roman « L’envol des anges » de Connely. Voici le compte – redu qu’il en fait sur le forum du site Central – Cops.

Table: 2 joueurs expérimentés

PJs:

– détective Aceveda (ouais, désolé) ben imaginez Aceveda en début de carrière: il a des ambitions politiques, donc respecte le règlement, fait tout pour apparaître dans les conf’ de presse, méticuleux, va voir les veuves et les orphelins (latinos surtout)

-Lucas Bishop, habite South central, remet les jeunes dans le droit chemin, enfin un pour l’instant. Caractère: raciste envers les blancs, il déteste particulièrement les bureaucrates et les WASP…

Début du scénar, réveil en pleine nuit, scène de crime, conf de presse le lendemain, Aceveda est content que l’affaire soit médiatisée, Bishop est dégouté qu’un black soit encore buté. L’enquête se déroule comme prévu, les pistes sont correctement exploitées. Ils arrivent au quartier de l’appart d’Elias, et là, ils demandent à la sécurité de visionner les bandes vidéo. Ils découvrent immédiatement qu’Elias a une maîtresse. En voyant Carla, ils sont stupéfaits: putain c’est elle! Donc ils ont un moyen de pression sur elle, mais n’en jouent pas tout de suite. Ensuite, ils n’exploitent pas tout ce que je leur donne: le site internet est laissé de côté, car un des joueurs pense que Carla est une sado-maso, et que la femme d4elias l’a découvert et l’a ou l’a fait buter…

Sur ce, l’enquête les oriente sur Chastain, que j’ai écarté de leurs pattes, car on fait déjà un ou deux scénars dans lesquels le coupable était tout le long à leurs côtés. Par contre, ils n’ont jamais eu l’idée de subtiliser l’arme de Chastain pour prouver irréfutablement sa culpabilité: un de mes joueurs m’a dit qu’il considérait que toute arme à feu utilisée par la police est utilisée au moins une fois avant d’être mise en service, afin de recueillir la signature ballistique. Pas grave, dans ma partie, Chastain utilise un « brouilleur » pour jammer les caméras, et ils retrouvent une vidéo de lui en train de l’acheter dans un magasin hi-tech. Ils décident de partir l’arrêter sur le lieu des émeutes, et là, grosse rigolade pour le maître: poursuite à pied, un des cops se prend une…machine à laver sur le rable, jetée du toit d’un petit immeuble par des manifestants-gangers un peu excités. Aussi, j’ai fait déclencher les hostilités par un groupe néo-nazi, qui fait son possible pour que la manif’ se transforme en guérilla

Donc, conclusion, ils perdent Chastain! Et ne le retrouveront pas…

Ils déroulent ensuite les pistes menant à Kincaid, en passant par Michael Harris qui les oriente vers Pelfry, le privé, qui devient un contact…

Petite visite chez les kincaid, Aceveda attaque en montrant la gosse à poil sur une photo…contact difficile, suivi dans la conversation d’un magnifique « ça vous poserait problème si on exhumait le corps pour une analyse plus détaillée? » je réponds d’un cinglant  » le nom de votre lieutenant? » « Messieurs les détectives veuillez sortir immédiatement »… (au passage, Mme Kincaid leur fait signe de l’appeler)

Là dessus, Hawkins les appelle « putain qu’est-ce que vous foutez chez kincaid? il a appelé Firmani, qui vient de me pousser la chansonnette, je suis obligé de vous foutre un rapport au cul »
une heure après, Mme Kincaid appelle, RDV dans un parc, elle leur fait le topo, descente en muscles chez Kincaid (la deuxième fois en deux heures)

Et là, grandiose: il s’enfuit par le garage au volant d’une Ronaldo, mes pjs lui crèvent deux pneus, il se barre en courant, mes pjs le suivent, Bishop lance sa matraque…n’importe où, Aceveda en chie dans son costard-mocass’. Voyant qu’ils allaient le perdre, Bishop intercepte une voiture, la défonce dans un lampadaire en faisant demi-tour, pare-brise foutu, Aceveda se salit les chaussettes en essayant de le virer à coups de Tatane, Kincaid bifurque dans un square, Aceveda reprend la poursuite à pied, tire un oiseau dans un arbre, Bishop fait le tour en bagnole, Kincaid finit sa course…en étant stoppé par un chien

Bishop retient aceveda de taser, le chien, le joggeur et Kincaid, mais lui passe les colson à grands coups de crosse d’Afrikaneer…

Bilan: partie catastrophique, Chastain s’enfuit à Acapulco dans les Ardennes, Kincaid a failli leur échapper, Randall est pas trop contente, et Hawkins passe pour un con…
Les pjs disent quand même à Hawkins « chef, le rapport, c’est pas nécessaire, c’était juste une technique d’interrogatoire… » et Hawkins de leur répondre « mais, enfin, ne vous ai-je point toujours soutenu? »

Le principal souci du scénar est qu’il a été écrit pour un monde des années 80-90, et LA en 2030, ce n’est pas pareil, car le quartier concerné est truffé de caméras etc…Donc il faut improviser
En dehors de ça, l’intrigue était bien foutue, surtout que leurs autres persos faisaient en parallèle le scénar SNUFF, donc ça tombait bien pour moi…

Aceveda hérite du surnom « Rowenta » je sais plus comment ça a été posé, mais c’était magnifique. Ah si, la marque de la machine à laver

Pour ceux que cela intéresse, voici le scénario en PDF :

lenvoldesanges

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s