Une semaine chargée ! (2)

Publié: 17 août 2007 dans Jeux de société

Jeudi soir, je suis allé chez François, un ami pour jouer à des jeux de plateau.

Au programme, Samurai, un jeu de stratégie où l’objectif est de capturer le plus de statuettes possible, grâce au placement judicieux de tuiles en carton sur le plateau de jeu.

photo-176

Les statuettes noires représentent les trois pouvoirs du temps des Samouraï: la religion, l’armée et l’agriculture. Elles sont placées à tour de rôle par les joueur sur les villes (2 statuettes sauf la capitale où il y en a 3) et villages (1 statuette) du plateau de jeu au début de la partie. Chaque joueur reçoit ensuite vingt tuiles à sa couleur. Chacun choisit secrètement cinq tuiles parmi ses vingt, qui constitueront sa « main ». Ces cinq tuiles sont disposées derrière son paravent, de sorte que les autres joueurs ne les voient pas.

Les tuiles sont de différents types: bouddha, rizière, casque, samouraï, navire, ronin, échange de tuiles et échanges de statuettes. Les trois premiers types de tuiles permettent de s’emparer uniquement les statuettes de même nom et sont d’une force de 1 à 4. Les trois suivants peuvent servir à capturer n’importe quelle statuette mais leur force est de 1 ou 2. Enfin, les deux derniers types de tuiles permettent de modifier la configuration du plateau, en bougeant soit des tuiles, soit des statuettes.

Chacun son tour, chaque joueur va ensuite réaliser les opérations suivantes:

– Jouer de une à cinq tuiles, parmi celles qu’il a derrière son paravent. Une tuile peut être déposée sur un hexagone libre du plateau. On peut jouer une tuile normale par tour et de 1 à 5 tuiles marquées par un idéogramme (navire, samurai ou ronin)

– Dès qu’une case contenant une statuette est entièrement entourée de tuiles, on additionne les forces de chaque joueur et celui qui obtient le total le plus élevé remporte la statuette.

photo-186

(sur cet exemple, le joueur bleu remporte les trois statuettes de la capitale puisqu’il totalise 8 points pour le bouddha, 6 points pour la rizière et 7 points pour le casque. Le joueur rouge ne totalise que 3 points pour le casque. Le joueur bleu est également bien positionné pour remporter la rizière voisine avec 5 points de rizière et 1 point de navire déjà installés)

– A la fin de son tour, le joueur choisit autant de tuiles nécessaires pour compléter sa main à cinq tuiles.

photo-189

Le jeu s’arrête dès que la dernière statuette est retirée du jeu ou lorsque 4 statuettes ont été mises hors – jeu par une égalité de force. On procède alors au décompte final. Est déclaré vainqueur le joueur possédant le plus de statuettes dans au moins deux catégories (sur l’exemple de la partie ci-dessus, c’est le joueur rouge). Si ce cas n’apparaît pas, les règles prévoient d’estimer plus finement qui gagne (et là ça devient un peu compliqué !). Le but n’est donc pas forcément d’accumuler le plus de statuettes, mais d’être le premier dans au moins deux catégories.

Voilà un jeu intéressant (même à deux), joliment présenté et dont les règles sont facilement assimilables.

Comme il n’était pas encore très tard après les 3 parties de Samurai (que j’ai perdu), nous avons joué à Iliade dont j’ai déjà parlé ici. Mais le jeu à deux n’est pas aussi intéressant.

photo-193

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s